Pokémon pourrait réduire la cadence de ses jeux

Pokémon pourrait réduire la cadence de ses jeux

[ad_1]

À l’occasion des championnats du monde Pokémon à Tokyo, nos confrères de ComicBook.com ont pu réaliser une interview de Takato Utsunomiya, directeur de l’exploitation de The Pokémon Company. Un entretien qui s’est très vite concentré sur l’existence ou non d’un calendrier de sortie pour les nouveaux titres Pokémon.

S’il n’est un secret pour personne que le géant japonais a tendance à enchaîner les jeux coûte que coûte, il semblerait que les équipes de Pokémon Company commencent à se questionner sur le maintien de ce fonctionnement.

« Je pense que, si l’on regarde en arrière, la voie que nous avons choisie jusqu’à présent est une sortie régulière de nos produits et ce , à un rythme fixe. D’être capable de toujours offrir de nouvelles expériences à nos clients. Je pense que nous fonctionnons toujours de cette façon, mais les conversations à ce sujet sont de plus en plus fréquentes, à mesure que les environnements de développement changent. Et nous nous questionnons sur la meilleure façon de continuer à le faire tout en veillant à ce que nos produits soient réellement de qualité. »

Takato Utsunomiya – Directeur de l’exploitation de The Pokémon Company

Un début de prise de conscience qui résonne d’autant plus après les critiques reçues par Pokémon Écarlate et Violet. Malgré des chiffres records en termes de vente, le dernier opus de la licence est très loin d’être à la hauteur des attentes des joueurs, tant par ses nombreux problèmes de performance que par ses graphismes.

Les propos tenus par Utsunomiya montre que le mécontentement général n’est donc pas passé totalement inaperçu chez The Pokémon Compagny. En revanche, même s’il est tentant d’imaginer un prochain jeu Pokémon de meilleure qualité, il ne faut pas oublier que tout ceci reste très informel et que les décideurs semblent n’en être qu’à de simples discussions sur le sujet. Et pourtant s’il y a bien une franchise qui pourrait se permettre de prendre son temps pour produire de la qualité, c’est bien Pokémon qui reste la licence la plus lucrative au monde.

[ad_2]

Source link

Partager cette publication

Laisser un commentaire