Le bilan de la beta de Dofus 2.68

Le bilan de la beta de Dofus 2.68

[ad_1]

La mise à jour estivale de Dofus arrive sur les serveurs classiques le 4 juillet. Cependant, durant 3 semaines de beta, la 2.68 a bien évolué. Une situation assez inédite qui mérite une rétrospective.

DOFUS 2.68 : Une beta à application différée

Dans la veine des préparations Unity, Dofus 2.68 est une mise à jour plus réduite se centrant sur des questions de fond : suppression des idoles, recettes, et formules de prospection. Autrement dit, ce n’est pas des sujets très passionnants ayant pourtant un grand impact sur le long terme. On vous passera d’un rappel ; vous disposez de toutes les informations ici.

Si les recettes ont eu quelques ajustements, les points évoqués précédemment n’ont pas eu de révisions en cours de beta. On constatera seulement des corrections ou des applications « en différées » de mesures annoncées. Les Anomalies Temporelles, par exemple, subirent un nerf plus tardif dans le déploiement des patchs. Les différences étaient ici à retenir depuis les devblogs, avec des corrections de tir appliquées depuis. Les « réflexions » autour des succès furent bien mises en application, avec une réduction drastique des récompenses de donjon.

Les 3 semaines de beta ont par ailleurs permis d’apporter énormément de correctifs sur les différents challenges et nouveaux succès en donjon. Outre des impossibilités de gameplay (Ne pas éteindre les feux en Founoroshi), une grosse passe de test s’effectua. Les deux systèmes, en réalité techniquement similaires, furent le deuxième gros axe de changement sur cette beta. De quoi assurer une bonne mise en pratique une fois sur serveurs classiques.

Equilibrages de classe : on avance vers du bon

Sur les images de présentation ou l’Ankama Live, Ouginak et Eniripsa étaient à l’honneur. Les deux classes bénéficient d’un gros équilibrage et pour la deuxième une refonte intégrale. Cependant, Ankama ne s’est pas arrêté en avançant de quelque peu certaines modifications sur d’autres.

Quantité ou qualité, il n’y a pas à choisir pour les Zobal, Cra, Sadida, Huppermage ou Eliotrope. Chacune des classes subit de lourdes modifications, parfois sur un gameplay stagnant depuis plusieurs années. Et non seulement ces équilibrages tombaient aléatoirement selon les jours, l’équipe de Game Design se chargeait de rétropédaler au besoin. On regrettera un manque de communication sur certains changements, avec tout de même quelques détails plus fournis sur les derniers messages de changelog.

Les Dofus : d’où tout cela provient ?

Une surprise que peu de monde aurait pu prévoir fut le up de plusieurs Dofus au cours d’un patch beta, encore une fois un peu aléatoire. L’étonnement s’explique en particulier par la notabilité d’un tel équilibrage. Les Dofus ne sont modifiés que pour de grosses mises à jour, avec généralement des annonces bien en amont (Dofus Ivoire ou Ébène en première ligne). Ici, tout s’est joué sur quelques changements d’un changelog complétement anodin.

Encore une fois, on pourra se questionner sur l’absence quasi total de commentaires. Seules les modifications du Dolmanax et de l’Ocre furent précisées, en aval, avec un nerf de leurs capacités.

Dofus 2.68, une bonne mise à jour ou pas ?

La mise à jour ne sort pas du lot par son absence de nouveau contenu. Elle tente par contre de proposer « quelque chose ». Le succès donjons occuperont un temps les joueurs, s’ils ne sont pas dégoutés de déjà repartir à la chasse après les Expéditions, puis les compagnons. Dofus 2.68 se concentre également uniquement sur ses axes clefs, sans dévier comme cela peut être l’habitude avec des modifications « en vrac » (ajouts ergonomiques, ornements, etc). En lisant les grands titres, vous avez globalement ce qu’il faut retenir.

Pour autant, les modifications restent très impactantes pour l’économie. Un premier gros travail est effectué sur les recettes qu’il faudra concrétiser plus tard, notamment sur la refonte des panoplies 199 à 200. La suppression des idoles fera de plus un bien fou pour les gameplays en équipe et la diversité des compositions, tout en laissant la place à un système de challenge assez négligé jusqu’alors. Si on note l’absence de modifications plus conséquentes sur l’Almanax par exemple, les efforts de suivi sur les Anomalies Temporelles sont à saluer. Même les Songes Infinis furent retouchés pour y intégrer les nouvelles mécaniques de challenge et des succès spéciaux (pour une fois, certes).

Toutefois, une telle gestion d’une beta devrait être la norme pour Ankama (surtout en considérant l’âge de l’entreprise). Il faudra de plus maintenant analyser les prochains mois pour mesurer l’impact d’une mise à jour avec pour l’instant un bon avenir.


[ad_2]

Source link

Partager cette publication

Laisser un commentaire